Herr Vuillemin

Mr Vuillemin’s fear of what the diagnosis would entail only came afterwards.

Herr Vuillemin hatte die Alzheimer-Erkrankung seiner Mutter miterlebt, weshalb er die Diagnose von sich fernhielt. Er hoffte, seine Erinnerungsausfälle wären nicht auf eine Demenz zurückzuführen und würden sich wieder bessern. Die Angst davor, was die Diagnose mit sich bringt, kam erst nachher.

Share on

I would like to share my personal experience on this topic. Get in contact with us

Mr Vuillemin’s fear of what the diagnosis would entail only came afterwards.

“V : C’est un médecin, j’avais fait un examen psychologique avec des tests etcétéra, puis après un entretien avec un médecin, une femme en l’occurrence, puis le diagnostic est venu. Mais vous savez, vous avez le diagnostic et moi j’ai dit bon, diagnostic, ok. Moi je me débrouille tout seul. J’ai pas cru. J’ai pas cru. J’ai dit OUAIS. Écoutez, vous demandez à vos proches, ah j’oublie! Et je dis mais écoute moi j’oublie, je m’excuse. Puis les gens, ils sont gentils. Ils disent ouais mais moi aussi j’oublie. Parce que tout le monde oublie. Et moi je dis, mais non, non chez moi c’est sérieux. Alors là ça va. Alors je me suis dit, j’oublie, mais je vous prouvez que j’oublie pas. Parce que si vous avez, ça c’est une question de tempérament. Si on vous dit ça, je veux lutter. Mais moi j’oublie pas. J’ai dit non, non j’oublie pas. Et puis après ça m’a fait peur. Parce que, il faut dire, ma mère était atteinte de la maladie d’Alzheimer, ma mère.

[…]

Et puis, elle a eu l’Alzheimer stade dégénérative ultime. Alors je me dis qu’est-ce qu’il m’attend ? Je sais pas. Mais ça quand j’ai reçu le diagnostic, j’ai dit non, je me débrouille. Maintenant je pense autrement.”

Dementia

Share on